LA COMMUNAUTE DES GIELS
Bienvenue à toi noble Giel !

6- Compte rendu d’expédition du Capitaine du Dfinor Oran Dil - automne 1227

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6- Compte rendu d’expédition du Capitaine du Dfinor Oran Dil - automne 1227

Message par Admin le Jeu 24 Aoû - 15:41

Les jours s’allongent et le Dfinor poursuit son expédition depuis 10 jours maintenant. Les hommes s’ennuient. La surveillance des abords de Silicor nous amené cette fois-ci assez loin  et cela sans résultats. Rien à l’horizon, la mer est vide, bleue sombre, agitée de petites vagues écumeuses, j’ai décidé d’alterner les phases de vols au moteur et de vol plané pour économiser le carburant.
Pourtant un matin notre vigie de proue, le matelot Bilicol, pousse le  cri d’alarme rescapé. De ses dires, il vient d’apercevoir une forme rouge flottante à quelques encablures. Il est certain qu’il s’agit d’un homme ou d’une femme.
Pourtant tout autour aucune trace de débris de bateau aussi loin que l’on regarde à l’horizon. Celui-ci a du couler ou le malheureux a peut-être longuement dérivé.
Un dernier contrôle pour éviter tout piège et je me décide, bien que les conditions ne soient pas vraiment favorables, à un amerrissage à proximité afin d’envoyer une chaloupe.
La récupération s’avère difficile mais les hommes sont expérimentés. On remonte effectivement et rapidement un homme, qui plus est vivant, et nous voilà repartis après un redécollage opéré de main de maître par Victon, notre excellent maître hydravis. Je ne me lasse pas d’admirer son savoir-faire.
Après quelques heures de repos et de soins, consistant principalement à le réhydrater et à le réalimenter, le rescapé se présente à moi dans la cabine de commandement accompagné d’un guerrier Squale.
Le visage buriné par le soleil, malgré tout ce qu’il vient de subir et des vêtements d’emprunts, l’homme qui se présente à une certaine allure et le regard perçant de ceux qui ne s’en laisse pas compter.
Sans prévenir il commence …

  • Je m’appelle Bachir Al Bakri, je suis cartographe et explorateur de … (après un moment de silence) … « la Vouivre d’Orunmila » la caravelle Al Bakri et je vous demande humblement votre hospitalité.


J’observe attentivement le personnage, il est calme et serin et son regard noir est transperçant de fierté. Il poursuit …

  • Bien entendu je m’acquitterai, quand il en sera temps et comme il se doit, de tout ce dont je vous serai redevable.


Cet homme m’amuse.
Je pourrais, et il le sait, sur le champ et sans sourciller le rejeter à l’eau.
Il est sur un bateau volant, face à son commandant qu’il peut considérer de fait comme très puissant, et il fait comme si il n’en savait rien. Il ne demande même pas qui on est et d’où on vient.
J’acquiesce de la tête et fait signe au garde de le ramener sur le pont.
Dès qu’il est sorti je fais appeler mon second et lui demande d’exercer une surveillance rapprochée de l’individu tout en le laissant circuler librement.
Trois jours passent avant qu'il ne me redemande audience.

  • Je suis Bachir Al Bakri et je tiens à vous complimenter sur la qualité et la tenue de votre navire. Vous avez un des plus excellents équipages qu’il m’ait été donné de voir. Puis-je vous demander à présent à qui je suis redevable ?


Trois verres d’eau Giel après les échanges se firent nombreux, chaleureux et toujours  courtois à propos de nos passés respectifs, de nos familles et des circonstances et évènements amenant à sa déconvenue.
Des membres d’équipage récemment embarqués, sûrement des pirates, se sont mutinés et pris les commandes du navire. Pour éviter d’être passé par l’épée comme tous les officiers, dans un geste de désespoir, il a sauté à la mer et nagé puis flotté sans notion de temps, délirant de soif.
Quelques jours  après nous revenions sur Silicor.
Bachir est depuis devenu mon ami. Je peux dire même plus car quand il a compris que sa vie serait désormais et pour toujours de vivre avec les Giels il est devenu mon beau-frère et moi oncle et parrain de jumeaux, fille et garçon.
Homme de la mer, il a aussi trouvé sa place parmis les gens du Ciel … même si on lit quelquefois dans son regard des relents de nostalgie quant à sa vie précédente.
avatar
Admin
Admin

Messages : 47
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://lacommunautedesgiels.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum