LA COMMUNAUTE DES GIELS
Bienvenue à toi noble Giel !

5- Le repeuplement de Silicor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

5- Le repeuplement de Silicor

Message par Admin le Mar 1 Aoû - 19:02

La guerre des Bezuds a pris fin et les Giels  retrouvent un peu de leur sérénité, les activités reprennent peu à peu.
Pourtant pour le Guard en place et les deux conseils une inquiétude surgis rapidement.  L’attrition provoquée par la guerre au niveau de la population a été sans précédent et son niveau actuel est bien trop faible pour assurer la survie de la Voile. Le risque de consanguinité est bien trop important pour laisser les choses en l’état. De plus la nécessité d’assurer la protection de Silicor apparaît évidente.
Le carburant n’étant désormais plus un problème, il est décidé envoyer successivement chacune des trois frégates, le Dzarf, le Dfinor et le Raf’AlGuard en surveillance et repérage aux alentours de l’île avec l’idée de prévenir toute intrusion et tenter d’identifier des îles habitées ou pas à proximité.
Rapidement et en raison de leur insuccès, ne trouvant aucune île dans les parages, les explorations se font plus lointaines. Il devient alors moins rare d’apercevoir des navires de commerce ou de guerre et quelquefois même certains brisés par une tempête ou coulés lors de combats avec autour d’eux un ou plusieurs rescapés promis à une mort certaine.
C’est le Capitaine du Dzerf, un dénommé Antaro Marcam, qui décide le premier de récupérer un de ces misérables naufragés, un jeune Toryen sauvé in extrémis, qu’il ramène sur Silicor. L’esclavage n’existant pas pour les Giels, Stracus, car tel était son nom, épouse rapidement une notable Mastard.
A partir de là, la récupération des naufragés va devenir une pratique courante.  Les frégates Giels iront même quelquefois jusqu’à surveiller, cependant bien à l’écart, certaines batailles pour venir ensuite récupérer les hommes et femmes abandonnés en pleine mer sans espoir.
Il s’agit alors de les monter à bord, de les rassurer quant aux intentions Giels et surtout par le fait qu’ils sont sur un bateau volant, de leur donner à boire et à manger et des vêtements secs.
Trop contents de leur sort, peu d’entre eux regretteront leur nouvelle vie, ceci en raison d’une intégration rapide dans la population. On utilise leur compétence en échange d’une citoyenneté inconditionnelle. Peu à peu grâce cet apport régulier de sang nouveau la Voile se reconstitue. On est pourtant encore loin de saturer Silicor. La cité des nuages, blanche et resplendissante, se construit peu à peu à l’image de la prospérité du peuple Giel.
Au fil des expéditions la population Giel se trouve enrichie d’une diversité surprenante qui va faire d’elle une communauté cosmopolite unique où le Commun et l’Ecumel croisent de très nombreuses langues.
Un accent et un parler très caractéristique et particulier se crée, chaud comme la lave du volcan de Silicor, teinté du chant des Vypses.
L’âge d’or des Giels commence alors.


Dernière édition par Admin le Mar 22 Aoû - 12:59, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 50
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://lacommunautedesgiels.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5- Le repeuplement de Silicor

Message par tejner Vind le Mer 2 Aoû - 9:33

super!! Je ne te savais pas des talents d'écrivain et de conteur aussi prononcé.

tejner Vind

Messages : 2
Date d'inscription : 19/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum