LA COMMUNAUTE DES GIELS
Bienvenue à toi noble Giel !

Instructions concernant le Raf’AlGuard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Instructions concernant le Raf’AlGuard

Message par Admin le Lun 10 Avr - 22:43

Le Raf’AlGuard est le dernier navire volant de la classe Dzarf construit par les Giels comprenant aussi le DFinor. Il est donc le plus moderne, le plus rapide et le mieux équipé de la flotte Giel.



Fin et racé, il est sur mer de taille moyenne (29x9m), et rapide au vent de prêt.



Grâce à son hélice externe et à ses voiles semi-rigides qui se déploient sur les bords arrières, il peut voler. Mais sur la mer, grâce à son hélice, il est aussi capable d’accélérations momentanées qui lui permettent de prendre des caps de fuite imprévus et ainsi d’échapper sans coup férir à un adversaire.

L'exécution d'un vol comprend cinq phases principales :


- Le Roulage
C’est la phase la plus technique qui demande le soutien et la vigilance de tout l’équipage. Le bateau prend de la vitesse tout d’abord grâce à un vent au prêt (3/4 avant bâbord ou tribord) afin d’économiser du carburant.
Arrivé à sa vitesse maxi, le moteur rotatif faisant tourner l’hélice de proue est mis en marche pendant que le bateau vire vent avant et que l’équipage fait tomber toute la voile. Pendant la phase d’accélération, le bateau se soulève grâce à ses hydrofoils en V que l’on vient de descendre dans l’eau ce qui lui permet de réduire la surface de contact avec l'eau (déjauger), lui donner une forme aérodynamique et réduire la partie immergée, c'est-à-dire sortir la coque du bateau hors de l'eau et l'y maintenir.
Le timonier règle la hauteur de « vol » en diminuant la surface efficace du plan porteur et assure la stabilisation latérale par la dérive, à l’arrière du bateau.


- Le Décollage
En même temps et avant que vitesse nécessaire soit acquise, les ailes mobiles latérales sont complétement déployées. Le timonier tire alors sur la barre de « vol » jusqu’à ce que le bateau décolle. Il continue alors de monter jusqu’à l’altitude désirée tout en virant si nécessaire pour suivre le cap défini par le capitaine. Il fait alors remonter les hydrofoils.
- La Croisière
Pendant le vol, le timonier essaye de profiter des vents portants et des courants ascendants pour planer. Il tire s’il le faut des bords le but étant d’économiser le plus possible le carburant.
Une vigie surveille le ciel et en informe constamment le capitaine ou son second afin d’éviter orages et tempêtes ou bien une montagne.
Quatre vigies surveillent aussi la mer ou le sol afin de repérer tout  mouvement de navires ou autres, la consigne étant si possible de ne pas se faire repérer en « vol ».  Pour cela on utilise la brume, les nuages ou bien un cap de fuite face au soleil. Des fumigènes peuvent aussi être allumés pour créer un écran de fumée. Dans le cas contraire, le bateau repéré était jusqu’à présent le plus souvent coulé.
- L’Amerrissage
C’est aussi une phase technique, améliorée fortement grâce aux Bezuds et à leur vol planant. Le bateau descend lentement, toujours vent avant, en planant suivant une trajectoire courbe définie. Les ailes sont repliées juste avant que le bateau ne se pose sur l’eau en glissant pour ne qu’elles soient abimées.
- Le Roulage
Dès qu’il est posé, les règles maritimes opèrent à nouveau.
avatar
Admin
Admin

Messages : 50
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur http://lacommunautedesgiels.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum